ELECTIONS MUNICIPALES : Chabi Yayi et les Fcbe du Littoral mobilisent les militants et les sympathisants

Les détracteurs des Forces cauris pour un Bénin émergent qui ont tôt fait d’enterrer ce regroupement politique à environ 18 mois des présidentielles de 2016, devront revoir leur mode pensée mais surtout leur copie. En effet, c’est un secret de Polichinelle qu’à quelques encablures de la fin d’un mandat présidentiel, les appétits sournois se réveillent pour orienter les intérêts vers des calculs politiciens. Ainsi, il devient de plus en plus fréquent de voir les alliés politiques d’hier se transformer en détracteurs à la recherche des poux sur la tête d’un chauve lorsque les placards et tiroirs à intrigues sont vides.

C’est ce à quoi assiste le peuple béninois ces dernières semaines. Mais contrairement à ce qu’on pouvait y croire, les Fcbe, regroupement politique soutenant les actions de Boni Yayi restent une force politique à craindre. Et pour cause, à l’invitation des responsables Fcbe du Littoral, le pavillon du Hall des Arts, Loisirs et Sport était devenu trop exiguë pour contenir les militants et sympathisants qui ont effectué le déplacement le samedi dernier. Il faudra retourner en 2007 ou 2011 en arrière pour voir une telle mobilisation pour la cause des cauris selon certains militants. Ce qui a surpris le comité d’organisation, c’est la promptitude dont ont fait preuve ces milliers de militants et sympathisants pour envahir le Hall des Arts. Une preuve de leur attachement aux visions du chef de l’Etat Boni Yayi qui reste pour eux, le seul maître à bord pour relever grands défis de développement, n’en déplaise à ses détracteurs.

Pendant que les organisateurs de cette rencontre avec les militants mouillaient le maillot pour la grande mobilisation, les hommes (militants) avaient lancé un défi à l’endroit des femmes (militantes) à savoir faire le plein de la salle au 3/4. Le samedi dernier, pendant quelques heures, ils ont tenu cette promesse. Mais c’est sans compter avec la détermination de ces braves dames qui ne l’entendaient pas de cette oreille. Et lorsque les différentes associations de femmes et de jeunes qui n’ont pas voulu se faire conter l’événement ont commencé par converger vers l’intérieur du hall, en temps record, elles ont étouffé la soudaine victoire de ces hommes qui croyaient avoir réussi un exploit. L’autre chose qui mérite d’être soulignée est la présence remarquable des jeunes venus de tous les arrondissements de Cotonou. Au regard du nombre important de jeunes militants mais surtout sympathisants présents et scandant des slogans à la gloire des cauris et de leur chef, point besoin de chercher ailleurs, le travail de fourmis pour la mobilisation qu’effectuent Chabi Yayi et ses collaborateurs semblent porter ses fruits. Et l’événement du samedi dernier était l’occasion parfaite pour évaluer le travail abattu durant des semaines et des mois.

C’est désormais clair, il faudra continuer sur cette lancée. La mobilisation doit se poursuivre pour des victoires plus grandes. Au nombre des personnalités présentes à cette manifestation, on pouvait citer, le conseiller politique Alexandre Hountondji, Constant Nahum, Hubert Balley, Marcel de Souza, Sylvain Zohoun et d’autres membres influents des Fcbe du Littoral et des départements de l’Ouémé/Plateau. La mobilisation, ce mot est revenu plusieurs fois dans les différentes allocutions des intervenants. C’est dire que le mot d’ordre est clair. Il s’agira pour les responsables à divers niveaux de ce regroupement politique de fédérer une fois de plus les énergies afin de maintenir l’hégémonie cauris sur toute l’étendue du territoire national même après l’actuel locataire du palais de la Marina.